Lord Jim, une quête impossible

« Lord Jim » est un magnifique roman maritime écrit en 1900 par Joseph Conrad, écrivain d’origine polonaise devenu citoyen britannique et capitaine de marine marchande en 1886.

Tentative de portrait

Lord JimLe roman s’inspire en partie des expériences maritimes de Joseph Conrad. Il raconte l’histoire de Lord Jim, jeune officier de marine marchande britannique, frappé d’infamie pour avoir abandonné un navire sur le point de sombrer, alors qu’il transportait des centaines de pèlerins. Il va dès lors errer de port en port cachant sa honte et tentant d’expier sa faute.

À l’instar de certains personnages des romans de Dostoievski, Lord Jim, individu solitaire et noble, empreint d’idéaux, appartient au genre des héros romantiques.

Le portrait de Lord Jim est en grande partie fait par le personnage narrateur du roman, Marlow, un ancien capitaine également narrateur d’un autre roman de Conrad « Au coeur des ténèbres. Fasciné par le jeune héros, Marlow tente d’approcher la vérité de cet homme en rapportant ses propres rencontres ainsi que le témoignage de ceux qui l’ont rencontré. Le portrait est complété par des confessions de second ordre, des documents écrits, le tout dans un désordre chronologique qui augmente le mystère, donnant une image floue et changeante du héros.

Le lecteur, comme s’il naviguait sur les flots d’une mer agité à la poursuite d’un vaisseau fantôme, perçoit parfois,  entre le croisement des récits et des temporalités, ce qui hante Lord Jim.

La fuite, seule issue

Lord JimImprégné par des valeurs morales auxquelles il semble être le seul sensible – la dignité et l’honneur – torturé par la honte et la culpabilité qu’il s’inflige, Lord Jim n’a de cesse de se libérer d’un poids dont la seule issue est la fuite. Sa tentative désespérée de reconquête de l’honneur devient rapidement essence même du mouvement du texte. L’issue qui lui est offerte, l’exil, conséquence de l’errance et dépassement du bannissement, se révèlera être la recherche d’une vérité intime autant qu’une vérité collective et universelle, le constat de sa propre existence et l’acceptation résignée de son impuissance face à l’échec et à la mort.

Ce récit de héros tragique, happé par la fatalité de son destin, pose un multitude de questions laissées ouvertes au lecteur : jusqu’où peut-on aller pour sauver sa propre vie si d’autres vies sont en danger ? À quel moment l’instinct de survie devient-il acte de lâcheté ? Quel sens donner à l’honneur et à la dignité ? Un homme peut-il regagner l’honneur qu’il a perdu ? Peut-il effacer le poids d’une faute ? Peut-il vivre de concessions ?

Comme le souligne l’un des personnages du roman : « Il est curieux de constater que nous traversons la vie les yeux mi-clos… »

Le roman « Lord Jim » de Joseph Conrad est à votre disposition dans la bibliothèque de la Villa Laurion.

Ce site internet utilise les cookies. Pour améliorer votre navigation nous vous conseillons de les accepter. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer